fbpx
Escalade terrain d'aventure

L’escalade en terrain d’aventure (ou traditionnelle) est un style d’escalade où le grimpeur doit poser ses protections afin de s’assurer en cas de chute. A l’inverse de l’escalade sportive où les points d’assurage sont installés de façon permanente, l’escalade traditionnelle demande plus d’engagement et une aptitude du grimpeur à trouver un moyen de s’assurer tout en grimpant…

Terrain d’aventure : historique et sites d’escalade 

Les pionniers du terrain d’av’ ont développé cette façon de grimper et le matériel qui va avec dans le Yosemite en Californie. L’escalade traditionnelle est également très répandue en Angleterre où les falaises sont « clean » : comprenez par là qu’elles ne sont pas équipées de points d’assurage fixes comme en France.

L’escalade « sportive » ayant trouvé plus d’adepte dans notre pays, les rares amateurs de terrain d’aventure ont choisi leur eldorado sur le granite du massif du Mont Blanc ainsi que sur certaines falaises calcaires comme le Verdon, Aiglun ou encore les tours d’Areu où certaines voies ne sont pas ou peu équipées pour pouvoir les grimper en Trad’. C’est Annot, déjà bien connu pour ces blocs qui est devenu en quelques années le spot à la mode pour faire du Trad’ : sa falaise de grès à fissures et à dièdres est un superbe terrain de jeu.

Technique et matériel pour l’escalade en terrain d’aventure

Grimper en terrain d’av’ nécessite en plus de l’équipement classique d’escalade (corde, baudrier, dégaines, casque, mousquetons, système d’assurage…) un équipement spécifique principalement composé de coinceurs classiques (stoppers) mais aussi un jeu de friends (coinceurs mécaniques) qui se posent dans les trous et fissures. Il faut aussi avoir des sangles de différentes longueurs (60 cm et 120 cm) qui serviront à entourer les lunules, les becquets ou les arbres, à rallonger les dégaines afin de limiter le tirage, mais aussi à trianguler les points du relais.

Poser ses points d’assurage et grimper en libre n’est pas chose facile, cela demande un certain savoir faire pour placer ses protections de façon à ce qu’elles puissent retenir une éventuelle chute : un entrainement préalable est important avant de se lancer. C’est pour cela qu’il vaut mieux prévoir une bonne marge technique afin de ne pas finir au taquet au dessus d’un coinceur que l’on n’aura pas réussi à poser correctement…

Pour apprendre à poser et voir comment travaille un coinceur quand on tire dessus rien de mieux que de s’entrainer en faisant une école d’artif, mais aussi grimper dans des voies équipées en plaçant des protections.

Dans certaines voies, il peut y avoir des points en place : pitons ou spits dans les longueurs ou aux relais.

Vous grimpez déjà et l’escalade en terrain d’aventure vous tente, notre équipe de moniteurs d’escalade et de guides de haute montagne peut vous proposer des séances d’initiation ou des stages à la carte. Contactez-nous

Voici une liste de belles voies terrain d’aventure que j’ai grimpées et que je vous conseille :

Granite Chamonix

Le piège – Tour Verte  TD 200 mètres

L’eau rance d’Arabie – Aiguille de Blaitière Pilier Rouge TD+ 250 mètres

Nabot Léon – Aiguille de Blaitière Pilier Rouge TD 250 mètres

Guy Anne l’insolite – Première pointe de Nantillons TD+ 370 mètres

Coup de foudre – Pointe Adolphe Rey

Calcaire

Déjà vu – Aiglun TD+ 210 mètres

Le spigolo des Hussards – Aiglun 6b+ max 250 mètres

Objectif lunule –  Sapey ED 180 mètres

Orni – Verdon TD+ 100 mètres

Le dièdre des rappels – Verdon TD 100 mètres

L’estamporanée – Verdon ED- 200 mètres