fbpx
Canyoning Sécurité Monté Médio 01

Canyoning Sécurité

Quels sont les principaux dangers en canyoning et comment prévenir les accidents?

Les sauts, les toboggans et les descentes en rappel font du canyoning une activité très ludique. Cependant, il ne faut pas oublier que les canyons sont des environnements spécifiques et sauvages.

Il faut prendre toutes les précautions nécessaires pour faire du canyoning en sécurité… 

Le canyoning, une activité ludique mais qui peut s’avérer dangereuse si les règles ne sont pas respectées

Le nombre de personnes qui parcourent les canyons est en constante augmentation. Et l’on constate que le nombre d’accidents n’augmente pas de façon proportionnelle. Signe que chacun se forme correctement et pratique de façon raisonnable le canyoning.

Voici 10 commandements pour réduire le risque d’accident en canyoning

1 – Je fais appel à un professionnel si je suis débutant 

Si vous êtes débutant ou peu expérimenté, faites appel à un guide professionnel pour vous guider. Précisez lui votre niveau en canyoning et aussi quelle est votre condition physique. Il choisira un canyon adapté à votre niveau.

On ne peut pas s’improviser autonome en canyoning sans passer par une formation sérieuse. Renseignez vous auprès des professionnels et des clubs de votre région pour vous initier au canyoning.

2 – Je prépare correctement ma sortie si je suis autonome

Il appartient au leader du groupe de juger du niveau des participants, de la longueur, des difficultés techniques du parcours de canyoning envisagé et des conditions telles que le débit, la température de l’air et de l’eau.

Canyoning Sécurité Monté Médio

En effet, les accidents ou les frayeurs où le pépin est frôlé de peu arrivent souvent après une mauvaise prise de décision au préalable de la sortie.

Exemples d’erreurs fréquentes :

  • le canyon est trop technique pour des personnes avec peu d’expérience
  • le parcours est trop long pour un public qui n’est pas sportif
  • l’eau est trop froide pour des enfants
  • non connaissance du canyon

3 – Je respecte les règles de sécurité

En France, la pratique du canyoning reste libre : on ne vous demandera pas de permis pour vous rendre dans un canyon. De plus l’accès aux sites de canyoning est gratuite.

Malgré cette grande liberté offerte aux pratiquants, ceux ci doivent impérativement être conscients des dangers et des risques auxquels ils s’exposent en entrant dans un canyon.

Se former et se renseigner afin de ne pas porter atteinte à leur sécurité est donc très important.

Il faut par ailleurs veiller au respect des règles de sécurité que l’on peut retrouver sur le site de la FFME.

Il est fortement recommandé aux débutants de faire appel à un professionnel pour découvrir en toute sécurité le canyoning. 

4 – Je m’équipe avec du bon matériel

Pratiquer le canyoning dans de bonnes conditions de sécurité nécessite du bon matériel. Vous trouverez sur cet article plus d’informations à ce sujet.

Les combinaisons sont là pour protéger du froid et apporter de la chaleur. C’est pour cette raison qu’elles doivent être en bon état et bien ajustée.

Ainsi, une combinaison trouée ou trop large ne jouera pas son rôle et risque de plonger l’organisme en hypothermie.

La qualité des chaussures est un autre élément très important. Celles ci doivent avoir une bonne adhérence sur le rocher pour éviter les glissades et doivent tenir correctement la cheville pour prévenir des entorses.

Certaines marques ont développé des chaussures de canyoning mais le pratiquant occasionnel pourra se contenter de chaussures de randonnée ou de sport en évitant les semelles lisses.

Les baudriers, cordes, longes, mousquetons et points d’ancrage doivent également être dans un état irréprochable. Ceci afin de garantir la sécurité lors des descentes en rappel ou des passages sur mains courantes.

Le port du casque est obligatoire en canyoning. En plus de protéger des chocs lors de glissades ou de chute il est aussi votre meilleur ami en cas de chute de pierres…

Enfin, on veillera à s’équiper de moyens de communication afin de déclencher un secours, téléphone portable, radio.

5 – J’évite de boire la tasse

L’eau est assurément l’élément incontournable et principal en canyoning. Cependant, la même rivière peut paraitre inoffensive dans une partie large du cours d’eau et devenir très dangereuse quand le canyon devient étroit ou sous l’effet d’une cascade.

Les mouvements d’eau : drossage, contre courant, siphon, aspiration peuvent être invisibles de la surface et provoquer la noyade…

Les manipulations de cordes doivent également être bien maitrisées dans le courant pour éviter de bloquer ou de perdre sa corde.

Si le débit est trop gros pour descendre en rappel dans la cascade, on mettra en place un rappel guidé ou on cherchera un passage au sec.

6 – Je sais éviter le risque de crue

Pour éviter d’être pris au piège en cas de crue dans un canyon, il faut analyser plusieurs paramètres.

Il faut d’abord bien analyser le débit initial du canyon, connaitre la taille et la nature du bassin versant qui alimente en eau le canyon, étudier le risque d’orage.

7 – Avant de sauter je réfléchis et je m’entraine

Le saut en canyoning est surement le type d’obstacle le plus attendu et qui délivre le plus d’adrénaline. Mais c’est aussi celui qui occasionne le plus d’accidents. Selon des statistiques fédérales près de 45% des accidents surviennent lors de sauts.

Alors, faut il arrêter de sauter en canyoning? 

Tout d’abord, il faut être progressif dans la hauteur et la technicité des sauts que l’on fait. Commencez par des sauts de deux mètres pour petit à petit progresser et ne sautez que si vous les sentez bien…

Un leader ne doit jamais forcer une personne à sauter et toujours proposer un plan B (saut plus petit, descente en rappel ou contournement du saut). Même si les encouragements permettent à une personne peu courageuse de dépasser ses limites, il faut toujours penser aux conséquences d’un saut mal réalisé.

Canyoning Sécurité Monté Médio Saut

Est ce que le jeu en vaut vraiment la chandelle?

D’autre part, en tant que leader, il faut être en mesure de juger du niveau du participant, et se demander : “est il capable de sauter?” Même s’il me dit que oui car il ne veut pas passer pour un dégonflé vis à vis de ses amis…

Aussi, le plus grand soin doit être apporté au repérage de la profondeur de la vasque de réception du saut. D’autant plus que la profondeur peut varier d’un jour à l’autre suite à une crue par exemple.

Comment sauter en canyoning?

Quelques conseils pour améliorer sa technique pour sauter et ainsi éviter toute lésion lors de la reception d’un saut en canyoning.

Avant de sauter et au début du saut regarder votre point de réception.

Testez l’adhérence de votre pied d’appel en appuyant dessus, puis d’un bon appui franc et puissant poussez sur vos jambes pour sauter.

En l’air, gardez le corps droit et gainé en utilisant les bras pour gérer l’équilibre.

Avant d’arriver dans l’eau restez bien droit, ramenez les bras contre le corps, gardez les jambes collées avec les genoux légèrement fléchis et les pieds à plat pour amortir l’impact.

En entrant dans l’eau, expirez l’air par le nez et laissez vous remonter à la surface tout en nageant vers le bord.

Même si c’est tentant de sauter dans toutes les vasques du canyon, mieux vaut entrer dans l’eau en y allant doucement. Un mauvais caillou dissimulé sous un petit mètre d’eau pourrait ruiner votre cheville et le reste de votre descente.

8 – Je m’hydrate et je m’alimente correctement

Comme dans tout sport, l’hydratation est très importante en canyoning. D’autant plus, qu’on ne recent pas forcément la soif car on progresse dans un environnement très humide. Cela demande d’anticiper la sensation de soif avant de se déshydrater.

Il faudra donc bien s’hydrater avant la sortie, emporter de l’eau et en boire dès que possible lors de la progression dans le canyon.

La déshydratation entraine des dysfonctionnements de l’organise qui pourront à leurs tours être la source d’accident… Déshydraté, vous vous sentirez fatigué, moins concentré, sujet à des crampes.

Attention, même s’il est tentant de boire l’eau du canyon si elle est claire, celle ci n’est pas potable.

Evoluer en canyon demande beaucoup d’énergie, d’autant plus que l’eau froide fera augmenter votre consommation de calories.

De ce fait, il faudra veiller à bien s’alimenter avant la sortie avec par exemple une bonne assiette de pâtes la veille pour faire le plein de sucres lents. Pensez également à prendre un bon petit déjeuner, en prévoyant un temps de digestion suffisant avant de vous jeter à l’eau (deux ou trois heures).

Enfin lors de la descente, on prendra quelques pauses pour manger des barres énergétiques ou des fruits secs, sources de sucres rapides.

9 – Dans les toboggans je croise les bras

Au même titre que les sauts, les toboggans sont ludiques et sensationnels mais là aussi une mauvaise posture peut engendrer des blessures.

Alors gardez la bonne position : bien droit, les pieds serrés et les bras croisés devant le torse.

Canyoning Sécurité Monté Médio Toboggan

10 – Dans les descentes en rappel je tiens la corde

Les descentes en rappel sont des obstacles autrement impressionnants que les sauts. Allant de quelques mètres à une centaine de mètres pour les plus grands…

Pour descendre en rappel en canyoning, plusieurs techniques doivent être mises en place pour un maximum de sécurité.

Le rappel débrayable qui permet au leader de faire descendre une personne coincée sur la corde.

Canyoning Sécurité Monté Médio Descente en rappel

Le bout de corde réglé au ras de l’eau pour éviter que l’on se retrouve coincé une fois arrivé dans la vasque. De cette façon la corde sort toute seul du huit.

Le passage de la corde dans le descendeur en forme de huit peut permettre d’adapter le freinage.

Les techniques de contre assurage avec une autre corde ou avec un auto assurage avec auto bloquant dans le cas de rappels secs.

La longueur de corde nécessaire pour la mise en place de descentes en rappel doit être au moins égale au double de la plus haute verticale. On prendra aussi le soin de prendre une corde de secours. Et en fonction de la taille du groupe, on prendra des cordes supplémentaires afin d’équiper ou de doubler chaque rappel afin d’être plus rapide.