Comme l’an dernier, nous partons avec Mathieu et Thomas à bord du camping car pour aller sillonner les Alpes et découvrir de nouvelles montagnes en ski de randonnée.

Cette année, nous prenons le cap vers l’Autriche et le massif de l’Arlberg. Après avoir fait la route en traversant la Suisse, nous passons la nuit au dessus de la station de Steuben. Le lendemain matin, on achète le topo du coin et on trouve de quoi s’amuser du coté de Zug.

Il a bien neigé dernièrement sur l’Autriche et il nous reste un peu de poudreuse : le premier jour on se lance vers une sortie assez longue où l’on doit remonter une vallée interminable avant d’accéder à de belles pentes vierges par un magnifique goulet!

On fera la trace jusqu’à un col puis on ne laissera derrière nous que les traces de nos deux paires de ski et du split de Mathieu….

Le lendemain, on part pour un sommet voisin mais plus accessible où l’on croisera pas mal de monde qui basculait depuis le sommet de la station… On choisit au final un itinéraire délaissé par les autres skieurs où l’on sera encore seul au monde!!! Le temps est moins grandiose que la veille, mais la neige est encore excellente.

On bouge ensuite vers la station bien connue de Sant Anton, mais la météo tourne au mauvais et on se prend un petit jour de repos afin de préparer un tour sur deux jours en passant la nuit dans un refuge. Mais on n’arrivera pas à atteindre notre objectif car le vent a chargé les pentes que l’on avait prévu de skier et le risque d’avalanche était devenu trop dangereux pour s’y aventurer… On se contentera d’une montée bien éprouvante avec des sacs bien chargés et d’une descente affreuse dans de la neige toute croutée.

Tant pis pour cette fois, on décide de partir ailleurs.

Au retour de notre première rando à Zug, un couple d’autrichien avec qui l’on avait papoté et partagé quelques lampées de gnolle nous avait vanté les beautés d’une vallée autrichienne : le Montafon. On décide d’y aller, c’est à deux heures de route…

On part pour la classique du coin : le sommet du Rotbühelsptize. Ca commence par la remontée d’une belle vallée, le sommet met du temps à se laisser approcher. 200 mètres sous le sommet, on avance pas plus haut car c’est aussi bien plaqué ici… On fait marche arrière pour skier de belles pentes douces puis on se laisse tenter par remettre un coup les peaux et  grimper sur un petit sommet qui nous charmait depuis le début de la journée!

Voilà l’Autriche c’était bien sympathique, il y a encore un peu de boulot à faire d’ailleurs… On file vers le massif du Saint Gothard en Suisse.

On laisse le camping car à Realp et on monte au refuge Albert Heim, il neige encore, la visibilité n’est pas top mais on arrive à trouver le refuge grace aux nombreux jalons qui nous montrent la voie à suivre!

Le lendemain, grand beau temps, on part alors pour remonter le glacier Tiefengletscher jusqu’au pied du Galenstock… La neige est excellente alors arrivés en bas, on hésite pas très longtemps pour remonter et aller se faire une combe toute proche.

C’est déjà notre dernière nuit, demain il faut rentrer. On dort une nouvelle fois au refuge et on va faire un autre itinéraire qui nous mènera tranquillement jusqu’au camping car…